Magazine arzon - N°50 – Fév. 2009


Le Mot du Maire : Dans l’immédiat, le premier objectif est l’aménagement du parc du FOGEO avec toutes ses problématiques liées, notamment, à l’environnement, la circulation, la sécurité et l’animation. Un beau sujet pour la création d’une commission extra-municipale. Le second sera de valoriser nos chemins qui sont aussi un atout touristique.


La réhabilitation du Parc du Fogeo est un projet complexe, mais prioritaire pour la commune : nous avons là un espace d’une quinzaine d’hectares, qui remplit de nombreux objectifs, à la fois accès à la plage du Fogeo, pôle de verdure, zone ludique et sportive.
Il s’est progressivement dégradé depuis sa création il y a 30 ans, malgré quelques aménagements au cours des mandatures précédentes. Le problème le plus immédiat est lié à la gestion des eaux pluviales du bassin versant.
Ces eaux s’écoulent dans deux fossés puis dans une mare centrale, les excédents étant pompés vers l‘océan. Mais ces eaux collectent sur leur parcours de nombreuses pollutions, et présentent un risque d’insalubrité, qui s’est traduit par des odeurs désagréables et la pauvreté de la faune et de la flore qui y habitent.
Il y a aussi d’autres problèmes à résoudre.
La végétation du Parc est progressivement étouffée par un envahissement de buissons de baccharis. Les zones ludiques et sportives ne sont pas bien adaptées à la demande, et mal équipées à part les tennis. Les espaces plantés sont dispersés, et peu fleuris. Ils sont en partie inondés lors des pluies d’hiver. Les dunes, à la végétation insuffisante, sont fortement dégradées à chaque tempête. Nous mettons donc à l‘étude un plan d’ensemble pour réhabiliter le parc.
Les détails en seront discutés avec l‘ensemble des partenaires, gestionnaires, et voisins immédiats. Mais les grandes lignes en sont déjà définies. Dans une première étape, dès le printemps, nous avons prévu un plan de gestion des eaux pluviales. Celui ci sera réalisé autour d’un système de purification naturelle des eaux d’écoulement (en les laissant diffuser dans les racines d’une oseraie). Ces eaux pourront alors alimenter des bassins fleuris d’iris et autres plantes aquatiques, et servir à arroser les zones plantées.
Les eaux seront enfin drainées au long de la dune, afin d’encourager sa re-végétalisation. Un parc floral et paysagé sera progressivement développé aux alentours, mettant en valeur jeux d’eau, végétations, couleurs et senteurs, avec des petites placettes de rencontre, des zones de jeux d’enfant, et des parcours sportifs. Ce parc gardera évidemment en périphérie une large zone en lien avec les activités de plage, de tourisme et l’école de voile, avec des espaces pour les cerfsvolants, les jeux de balle et les sports de plage comme le beach volley, mais aussi le poney-club et les terrains de sport actuels.

noue dans le parc du Fogeo en Arzon
Vue du Parc du Fogeo actuel, fossé d’eau pluviale

Laurent Labeyrie, adjoint à l’environnement

Stéphane Carrey, nouveau chef du service développement durable de la Mairie
Nasser Bennai, nouveau responsable de l’équipe des Espaces verts de la Mairie.