Lettre adressée à la mairie d'Arzon par "les Amis du Parc du Fogeo" - 27 mars 2012
(courrier postal en RAR, e-mail, et site de la Mairie)


Les Amis du Parc du Fogeo se préoccupent de l'impact du projet de nouveau PLU sur le parc du Fogeo.

Les Amis du Parc du Fogeo
fogeo@free.fr
http://fogeo.free.fr
Mme Catherine BESNARD
Chargée de mission pour le PLU
Mairie d'Arzon
19 rue de la Poste - BP 49
56640 Arzon

Madame,

Après examen du document de présentation du projet de PADD publié par la Mairie d'Arzon sur son site Web http://arzon.reseaudescommunes.fr/, nous souhaiterions voir consignés dans le cahier d'observation mis à la disposition des Arzonnais, les commentaires et remarques ci-après.
La plupart de ces remarques concernent le Parc du Fogeo (Arzon) dont nous nous efforçons de préserver la richesse écologique, notamment par le biais de notre site Internet "les Amis du Parc du Fogeo" (http://fogeo.free.fr).

# Mais d'abord quelques remarques plus générales :

- La présentation de la réunion publique du 5 mars est disponible sur le site Internet de la Mairie, ce qui est une excellente initiative. Par contre, pour "consulter la présentation du diagnostic et du PADD et le porter à la connaissance du Préfet", il est nécessaire de se rendre en Mairie. Ne serait-il pas possible et souhaitable de publier l'ensemble des éléments sur le site Web, et ce, tout au long du déroulement du processus d'élaboration du PLU ?

- Sur le fond, le principe de densifier les zones déjà urbanisées pour préserver les zones naturelles, conformément aux directives du SCoT de la Presqu'île, semble emprunt du plus grand bon sens, et nous ne pouvons qu'y souscrire.

- La planche "démographie" présentée dans le document publié sur le site mériterait des précisions : on y voit deux graphiques "population par grande tranche d'âge" côte à côte avec des chiffres différents (l'un des deux est peut-être la moyenne nationale ?).

- Le SCoT préconise une "gestion des sédiments de dragage, source potentielle de pollution".
Rien dans le PADD n'indique les mesures qui seront prises pour gérer les importants volumes de boues polluées qui doivent être extraites du Port du Crouesty. L'interdiction de dépose sur des sites naturels, même si elle semble aller de soi, mériterait d'être formalisée.

- Un autre élément semble avoir été oublié dans l'élaboration du PADD, les eaux souterraines. Arzon est aujourd'hui complètement dépendant pour son eau potable, de ressources situées à Theix, Noyalo, voire plus loin en été. Et pourtant, de discussions avec Laurent Labeyrie, Adjoint à l'Environnement à la Mairie d'Arzon, il ressort que la commune est située au dessus d'une vaste nappe phréatique d'eau douce s'étendant loin sous l'océan. Même si cette précieuse ressource n'est pas à ce jour exploitée comme eau potable, il importe de prendre toutes mesures permettant d'en préserver la qualité (et la quantité). Un contrôle strict des captages semble indispensable pour éviter le gaspillage (quel volume, quel usage de l'eau ?) et la pollution par des eaux usées, salées ou contenant des engrais (quels modes de prélèvements ?).
Dans ce cadre, le projet de forage dans le parc du Fogeo, à travers le biseau salé, et pour des usages d'agrément, nous semble devoir être reconsidéré, ou au moins faire l'objet d'une étude de validation technique (risque élevé de pollution de la nappe par l'eau de mer, voire par des eaux usées).

# Ce qui nous amène à notre préoccupation principale, la zone du Fogeo, 9 hectares de zone naturelle en partie boisée, en partie humide, riche en biodiversité aussi bien végétale (notamment plantes dunaires, pins, chênes verts, peupliers, aulnes, acacias, saules, dont plusieurs plantes protégées) qu'animale (plusieurs espèces protégées, chauves-souris, écureuils, crapauds...) :

- La zone du Fogeo a été identifiée par le SCoT (novembre 2011) comme un espace côtier, naturel, non constructible, et soumis à risque de submersion marine.
C'est un élément clé de la trame verte et bleue puisqu'il permet notamment de désenclaver la lande climacique du Petit Mont en la reliant à la zone humide de Kerjouanno.
Le cordon dunaire du Fogeo, classé Espace Naturel Sensible, est à ce titre un "corridor important" au sens du Grenelle de l'Environnement. Il comporte à l'ouest un "point de fragilité critique".

- Les récentes études de risques de submersion marine montrent que la quasi-totalité du parc du Fogeo est une zone à aléa fort.

- Dans le POS de 1997 actuellement en vigueur, le parc du Fogeo est essentiellement classé en zone NDj, la dune étant en zone NDa et la plage en zone NDs. La totalité est donc en zone ND, zone "protégée en raison d'une part de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt, notamment du point de vue esthétique ou écologique et d'autre part, de l'existence de risques ou de nuisances".

- Rappelons que, dans le PLU de 2007 (invalidé pour vice de forme début 2011), le parc du Fogeo était classé en zone Ndl.
En outre, la parcelle qui longe la propriété des Terrasses de Kerjouanno (nord-est du parc) était non seulement en zone Ndl, mais aussi classée en "Espace Boisé Classé à protéger ou à créer" (EBC).

- La partie nord du parc du Fogeo est actuellement dans une phase de "requalification" qui a conduit à l'agrandissement (en mordant sur l'EBC susmentionné) et l'imperméabilisation du parking, l'abattage de centaines d'arbres et de grands travaux de terrassement (reprofilage des noues). Une deuxième phase de travaux concernera la partie sud du parc et la mise en place ou la modernisation de divers aménagements (poney-club, mini-golf, club-house...).

# L'ensemble Fogeo + Petit Mont (directement adjacent) constitue de loin la plus vaste zone naturelle semi-boisée non cultivée à proximité immédiate des zones densément urbanisées d'Arzon (Bourg et Port). C'est une zone de biodiversité exceptionnelle (lande climacique, dune, espaces boisés, zones humides) dont la préservation nous semble insuffisamment prise en compte dans le projet de PADD.
La dune du Fogeo et le Petit Mont, raisonnablement bien préservés, sont propriétés du Département et ne sont donc pas concernés directement par le PLU.
Le parc du Fogeo est présenté, dans le projet de PADD, comme "jardin, parc" et comme site où "prévoir des aménagements intégrés à l'environnement".
L'importance du maintien (voire du renforcement) de ses zones humides et de son caractère naturel et boisé ne ressort pas de cette formulation.
Les zones boisées n'apparaissent que dans le plan "diversité des milieux naturels" qui est incomplet, omettant la zone boisée située au nord du parc (bois de pins) et qui se prolonge le long de la noue centrale (aulnes, peupliers, saules, acacias).

# A notre avis, pour répondre aux objectifs de maintien de la biodiversité et de préservation de l'environnement, le PADD, puis le règlement du PLU devraient :

- Préciser les actions visant à renforcer le "corridor important" reliant la dune du Fogeo au Petit Mont (élargissement / reconstitution de la zone dunaire aux endroits les plus étroits, action concertée avec les riverains pour la mince bande reliant le parc au Petit Mont...).

- Préserver, voire renforcer, le caractère boisé et les zones humides du parc du Fogeo.
La confirmation du classement en EBC d'une large bande longeant la bordure nord-est du parc, que le précédent PLU avait eu la sagesse d'établir, est des plus souhaitable pour éviter de nouvelles destructions d'arbres.

- Limiter l'ampleur des aménagements envisagés pour éviter de trop grandes perturbations du milieu naturel, et pour tenir compte du risque de submersion (aléa fort).

- En aucun cas, le PLU ne devrait entrainer une réduction du niveau de protection de la biodiversité de cette zone d'exception, ni par rapport au POS actuellement en vigueur, ni par rapport au PLU de 2007.


D'avance merci de consigner ces remarques dans le cahier d'observation. Nous nous tenons bien entendu à votre disposition pour en discuter.

Cordialement,


Pour les "Amis du Parc du Fogeo", le 27 mars 2012