Le forum des Amis du parc du Fogeo
    
Pour publiez une contribution, cliquez ici
administrateur
23/04/2011 12:00
Faut-il éradiquer les robiniers ?
50 robiniers situés au nord-est des noues sont menacés d'abattage avant la fin de l'année (cliquez pour voir le détail).
Donnez votre avis sur le sujet !
Les arguments pour et contre (épines, biodiversité, coût d'entretien, vue sur mer des riverains, esthétique, patrimoine arboré, aspects réglementaires) dans Fogeo News n°22

Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Hugues

06/11/2014 10:48
A nouveau les défenseurs des arbres s'opposent à l'éradication des robiniers avec des arguments qui ne tiennent pas !

- Epines des robiniers : Il est faux de dire qu'elles ne sont pas "redoutables "! Elles sont DANGEUREUSES , en particulier lorsque ces arbres sont situés à proximité de prairies de jeux d'enfants ( deux enfants se sont sévèrement blessés l'été dernier ....), ce qui est le cas de la plaine des "loisirs" où jouent des enfants des école de la commune d 'Arzon , comme ceux de résidences : " Pierre et Vacances " et autres ...

- Caractère invasif à relativisé : Faux ! les robiniers sont invasifs , il suffit de voir des photos de la plaine des loisirs il y a 10 ans et aujourd'hui . En plus contrairement à ce qui est affirmé , ces robiniers n'ont jamais été plantés !
Il convient donc d'entretenir régulièrement les espaces où poussent ces arbres : cela a effectivement un coût pour la collectivité !

- L'attrait du Fogeo sont les arbres : Oui , mais pas n'importe lesquels ! Le remplacement des robiniers par d'autres espèces comme cela est prévu par la mairie et l'ONF est une bonne décision .

- Vue sur les bâtiments des Terrasses de Kerjouanno : c'est déjà le cas le long des chemin parallèles aux plages que ce soit pour Kerjounno 1 comme Kerjouanno 2 ! L'architecture de ces bâtiments n'est pas laide ....

Cette opération d'éradication des robiniers avait été prévue dans le 1er plan d'aménagement du Fogeo en 2011 et pas totalement réalisée à cause de quelques "défenseurs " qui avaient modifiés frauduleusement la sélection des arbres à abattre .
Il est absolument normal que les décisions prises soient "démocratiquement " respectées .

La décision par la mairie d'éradiquer ces robiniers et les remplacer progressivement par d'autres espèces n'est que le respect d'engagements déjà pris antérieurement . Dès l'instant ou ces opérations d'abattage sont effectuées selon des procédures régulières , il n'y a rien à opposer ! .
Hugues
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Suzanne

31/01/2013 11:01
oiseau badgé mort sur la plage de fogeo
Bonjour,
nous avons vu un oiseau mort badgé K21 629 sur la plage du fogeo
Bonne journée,
Suzanne
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Sylvain
(Le Petit Mont)
02/09/2012 11:42
la mairie d'arzon se moque du monde
Je lis avec passion les évolutions décrites pour l'aménagement du parc des terrasses de Kerjuano
Il n'y a pas besoin d'être botaniste, paysager ou même seulement doté d'un esprit censé pour comprendre une chose: les moustiques se developpent naturellement dans les eaux stagnantes:
là ou qq poissons rouges auraient suffi à limiter cette invasion, la mairie laisse croupir ces mares d'eaux croupies
Oh la mairie a de l'argent à dépenser puisqu'elle construit, aménage et décore les ronds-points qui mènent à la plage et au bourg d'Arzon
Mais que dire de la plage (les touristes viennent quand même pour la plage, pas pour les ronds-points) ? une étendue de sable (de moins en moins), couverte continuellement de goemons (algues fraiches mélangées, algues sèches et en décomposition) !
Alors merci la mairie ! l'entretien de la plage du Fogeo, vous connaissez ?
je ne parle pas de faire venir un bulldozer une fois tous les 5 ans, je parle d'un rateau et de fourches: et lorsque les algues sont fraiches
Parce que depuis juin et jusqu'à septembre, ca pue, les mouches s'y développent joyeusement, et la couleur de l'eau (si transparente d'habitude) s'est changée en brun !
Ca doit etre la couleur naturelle, sans aucun doute ! ou alors une extension de soins therapeutiques ???

La solution ?
Organisez un concours de pêche pour les enfants dans un lac et faites un transfert de qq poissons (des petits) dans ces eaux du parc avant que la zone ne soit inhabitable
Tous les 15j, et de préférence lorsque les coefficients de marées dépassent les 90, venez constater la présence d'algues et armez qq chomeurs d'outils légers (fourches, rateaux)
Nous aimons notre site, alors si, vous aussi, vous souhaitez contribuer à faire bouger les choses: faites le savoir autour de vous et téléphonez à la mairie pour exiger le strict minimum !
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Michel Thoby (Arzon)
25/07/2012 17:24
Bonjour,
Je lis les articles de presse très élogieux sur la réalisation des travaux d'aménagement de la plaine du Fogeo.
Nous qui vivons depuis 15 jours sur place, voici quelques commentaires traduisant la réalité des faits :
- à ce jour les deux pompes qui devaient alimenter en eau douce les noues ne sont toujours pas posées...
- conséquences directes ==> les plantations réalisées il y a 1 mois cuisent sous la chaleur et crèvent lentement...la charrue a été mise avant les boeufs!
- les eaux résiduelles constituent un "jus" digne de ce qu'on voulait éviter pour rendre la salubrité des lieux soit disant compromise antérieurement à ces travaux ...
- les moustiquent pullullent à partir de la tombée de la nuit obligeant les riverains à des mesures de protection sous forme de crèmes en tout genre...on n'est pas loin du "chicungounia" qu'on nous promettait si rien n'était entrepris...
- enfin la pelouse semée il y a un mois est sur une bonne partie une vaste terre battue...
Je veux bien qu'avec l'argent du contribuable parce qu'on est élu, on se sente investi de tous les pouvoirs, mais il y a des limites à la gabegie!
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Armelle (Le Crouesty)
06/07/2012 19:20
Le crouesty, Quai des voiliers
Sans doute un cormoran solitaire droit devant nous derrière le manège pour enfants..il fait bon ménage avec les autres oiseaux marins hotes du port...
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Jean-François et Marie-Jeanne
(Terrasses de Kerjouanno)
26/03/2012 13:29

Nouveaux arrivants aux terrasses (Décembre 2011) et sur Arzon, nous sommes déçus par l'évolution du parc du Fogéo. Cela donne l'impression d'un grand massacre à l'emporte pièce.
Il faudra attendre que cela soit terminé (quand ?) pour se faire une opinion.
En attendant, nous avions une vue végétalisée très agréable et douce, maintenant nous voyons bien les tennis, comme le prouvent ces photos (avant, après).

avant (cliquez)
   
après (cliquez)

Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Amaury
(Terrasses de Kerjouanno)
27/08/2011 17:13

Quelle est cette manie de vouloir se débarrasser des arbres, qui font l'agrément des yeux et des oreilles quand le vent y souffle, la douceur des promenades ensoleillées, la joie des petits grimpeurs en herbe, qui parfois y jouent à cache -cache...
Le monde n'est-il fait que de citadins, qui ne rèvent que de jardins aseptisés et de plus-values incertaines?
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Valérie
(hameau de Meaban)
24/08/2011 21:15

Bonjour,
Je vois une forte motivation côté des Terrasses. Côté du hameau de Meaban, les gens en parlent mais ne savent pas vraiment le contenu du projet.
Un tonne de bruits courent dans tout les sens:
que l'accès à la plage sera supprimé,
qu'il y aura un skate park,
Carrément que la plage supprimée et remplacée par une digue !!!
Mais il n'y a pas de fédération visible qui permettrait de mobiliser aussi cette partie des résidents, pourtant quasi tous ici aussi depuis un bon paquet d'années, et qui fourniraient un bon nombre de signataires aussi :-)
J'ai un peu plus d'informations grâce a votre site, merci.
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Paul
(Terrasses de Kerjouanno)
09/08/2011 17:23

Je suis consterné d'apprendre la décision d'abattre les pins de la plaine du Fogeo au motif qu'ils seraient porteurs de chenilles processionaires.
Présent sur le site il y a quelques jours j'ai examiné de mon mieux ceux qui se trouvent devant Kerjouaneau 2 et nous protègent de la vue d'une dune aride, sans avoir pu observer le moindre cocon.
Quant à la vue mer il suffit de s'avancer de quelques dizaines de mètres pour en profiter pleinement.
De grace laissez nous nos arbres qui aggrémentent tant le panorama!
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Claude
(Kerjouanno)
05/08/2011 16:09

Quel dommage de sacrifier tous ces arbres et l'espace vert forêt de ce petit coin encore épargné par le béton. Nouveau massacre écologique au regard des années nécessaires à la croissance des arbres.
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Hervé le Bouler
(Guemené Penfao)
01/08/2011 15:30

Bonjour
Je découvre votre site via un lien dans un forum de programmation informatique !!
Je suis scientifique spécialisé dans les arbres et le changement climatique ( cf Google j'y ai quelques références ) et également responsable national des politiques forêts à France Nature Environnement ( FNE).
J'attire votre attention sur l'importance de la presqu'ile de Rhuys en terme de biodiversité . De nombreuses espèces d'affinité méditerranéennes , dont le chêne vert, y sont spontanées et en limite nord de leur aire de répartition. Leur protection est essentielle pour l'adaptation de toute la Bretagne sud aux conditions climatiques futures.
Ces mesures de protection sont tout a fait compatibles avec les activités humaines pour autant que les enjeux soient connus et pris en compte dans les aménagements et les document d'urbanisme.
J'aurai l'occasion d'en parler à la rentrée dans diverses manifestations dans la pays de Vannes ( colloque climsea a auray et rencontre petits débrouillards à vannes ...) www.climsea.eu/
le Festival des Petits Explorateurs sur le thème "la Forêt", grand temps fort de l’année, qui réunit les équipes d’animation de toute la Bretagne et qui se déroule le week-end des 10 et 11 septembre 2011 sur l’Esplanade du port de Vannes (accès libre, tout public). Contactez votre antenne pour plus d’informations !
A bientôt peut être
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Emily
(Kerjouanno, Arzon)
22/07/2011 14:51

Nous espérons que le projet d'abattage d'une partie des arbres permettra de retrouver la vue sur la mer depuis l'avenue de la baie d'Abraham.
C'est un lieu de promenade qui avait le mérite d'ouvrir une vue panoramique sur la mer et les îles en face.
Le développement des arbres dans toute la zone du Parc du Fogeo était devenu incontrôlé et on est peu à peu davantage dans un espace très boisé que dans la lande d'origine qui donnait un caractère très sauvage à tout ce secteur.
Il faudrait pouvoir s'inspirer de l'aménagement du golf du Kerver qui se situe dans un espace naturel identique et que l'implantation du golf n'a pas dénaturé. Ce golf est magnifique avec de belles perspectives et des éclairages sublimes, que l'on pourrait retrouver à une échelle plus réduite au Fogeo.
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Jacques Chaussard (Terrasses de Kerjouanno)
répond à Emily
24/07/2011 16:00
Petit rappel historique : en janvier 2007, l’"association des hameaux du Greuh et du Saihent pour la défense de leur environnement" a contesté en justice (requête n° 0700213 ) le PLU d'Arzon et notamment l'extension des espaces boisés classés situés au Sud des immeubles des « Terrasses de Kerjouanno », en faisant valoir que le classement porterait atteinte à la vue sur mer.
L'association a été déboutée fin 2010 par le Tribunal Administratif de Rennes, dans le même jugement qui a déclaré l'annulation du PLU (pour non respect des modalités de consultation).
L'Espace Boisé Classé en question n'existe plus du fait de l'annulation du PLU.
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Christian
(les Terrasses de Kerjouanno, Arzon)
29/06/2011 12:12

Nous sommes très en colère et jugeons le projet de déplacement du poney club, et plus précisément le nouveau lieu envisagé, totalement incompréhensible. Son rapprochement de la zone habitée et les nuisances occasionnées, poussière, odeurs, bruit, va engendrer une situation conflictuelle avec les personnels et les usagers du poney club qui peut facilement être évitée. Sa proximité avec le futur ruisseau ne nous apparaît pas non plus de nature à lutter contre sa pollution.
L’espace ne manque pas et autorise une multitude de configurations qui peuvent concilier l’ensemble des paramètres.
Nous savons l’intérêt que vous portez à la concertation et vous remercions de prendre notre contribution en considération.
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Alain (Orléans)
26/06/2011 10:10

Pourquoi ne fait-on jamais mention des accès à la plage, de leurs aménagements sur le parc et de ceux de la plage qui se dégradent régulièrement en qualité et propreté depuis plus de 10 ans.
Merci pour votre interview de Mr Labeyrie qui pose encore beaucoup de questions.
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Jacky
(les Terrasses de Kerjouanno, Arzon)
04/06/2011 18:30

Habitant aux Terrasses de Kerjouanno depuis de nombreuses années, je ne décolère pas depuis deux ans, depuis le début des travaux de réaménagement du parc.
Avant, je profitais d'un superbe panorama de verdure avec au loin vue sur un petit bout de mer.
- En partant de la droite, je voyais un jardin très arboré, aujourd'hui remplacé par un lotissement moderne.
- Ensuite, un peu plus à gauche, je voyais un petit bois (le bois de Lenn Vihan), rasé sans raison par la mairie début 2010, remplacé par une vue sur un morceau de thalasso (on aime ou pas, moi, je préfère les arbres).
- Plus à gauche, un vénérable cyprès, abattu par la mairie il y a un mois ; aujourd'hui, vue sur un autre morceau de thalasso.
- Juste devant, je voyais un bosquet de buissons et d'arbustes (et au loin, la mer), aujourd'hui un parking tout neuf. Pour être précis, actuellement, un parking réaménagé en terrain de camping juste sous mes fenêtres.
La mairie a bien tenté de créer une séparation, mais le choix des plantations n'est pas très heureux. Devant chez moi, ce sont des arbousiers nains, actuellement de 50 cm de haut (quand on sait à quelle vitesse pousse un arbousier pas nain... on peut être certain que ceux-là ne masqueront pas encore le parking dans 10 ans !)
- Encore un poil à gauche, les buissons ont laissé la place à une vue sur le Poney-club et à un trou rempli d'eau croupie creusé là nul ne sait pourquoi par les services de la mairie toujours très zélés...
- Et, finalement, à gauche, un bosquet d'acacias (déjà un peu écorné par la tronçonneuse), puis le bois de pins... presque tous voués à l'abattage dans le grand projet de réaménagement.
Pourquoi tant d'acharnement à détruire ce que la nature a mis des dizaines d'années à construire ?
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Gilles LELIEVRE
(les Terrasses de Kerjouanno, Arzon)
12/05/2011 19:57

(contribution légèrement censurée par l'administrateur du site)
Bientôt trente ans que nous sommes aux Terrasses de Kerjouanno et notre plaine de loisirs, nous l’aimions bien comme elle était.
Alors c’est vrai, il était nécessaire de faire des travaux d’assainissement mais jusque là, cela ne dérangeait pas trop nos élus, des risques de noyades d’enfants dans les zones marécageuses (à deux doigts d’une catastrophe l’année dernière, les pompiers sont venus en sortir un).

De là à tout détruire pour « réaménager », à supprimer tout le caractère encore un peu sauvage de cet espace, sans que la mairie ait fait la moindre consultation auprès des intéressés qui payent leurs contributions depuis plus d’un quart de siècle (40 ans pour certains), c’est un peu sévère…
... / ...
Moi je vous assure que ce qu’ils nous ont fait devant chez nous, ils ne l’auraient pas fait devant chez eux, c’est certain !
Après l’émission du cahier des charges, il y a bien eu quelques réunions d’information (genre monologue professoral), assez peu productives puisque nous avons seulement obtenu la suppression d’éoliennes et de pataugeoire pour les ébats des enfants devant nos fenêtres (escalier 21).
Aucune nuisance nous assurait-on ! On rêve… et le projet va être à l’avenant…

Avant l’été 2010 (cliquez)



L’été 2010 (cliquez)
   Minces compensations pour avoir détruit la végétation qui nous masquait du parking et de son extension rendue nécessaire à cause, je cite : « de nouvelles réglementations pour que les cars aient la place de tourner »…
On se moque de qui ?
Il y a donc un grand nombre de parkings qu’il va falloir agrandir dans ARZON…pour les autocars…
Et pour bien profiter du parking 24h/24, il est éclairé toute la nuit (avec des éclairages hauts), mais cela ne choque pas les élus, qui prônent l’écologie, les économies d’énergies avec l’utilisation d’éoliennes, de panneaux solaires pour faire fonctionner les pompes de circulation d’eau dans les noues.
Là aussi je m’inquiète au niveau de la puissance des pompes car je n’en connais pas (même électriques) qui, bien que sous abri, ne fassent pas de bruit.
Mais bon, l’élu qui s’occupe du projet est à l’autre bout de la commune…
Que nous soyons contents ou pas ce n’est pas son problème, c’est le projet de « sa » vie, après il tire l’échelle...
De toute façon, il est prévu qu’il ne se représente pas, c’est assez éloquent...
Depuis le mois d’avril 2011, cette image, prise cet été, a évolué.
Nous avons maintenant des plantes qui nous séparent du parking.
Pour certaines, elles sont déjà mortes et pour les autres, nous le serons avant qu’elles ne fassent écran, d’autant que, devant chez nous, sont plantées les espèces à plus faibles croissances. Super ! Génial !
Que dire devant un tel spectacle !
Merci ! Merci qui ? Je cite : « Ah le projet du parking a été fait par mes prédécesseurs »… Le sens des responsabilités…
En résumé, on préfère les gens de passage…
Si le projet final a cette image de dévastation, outre la dévaluation de nos biens, je souhaite bon courage à ceux qui seront sous le vent (d’ouest) :
- de la carrière du poney club et qui n’auront plus les arbres pour retenir parfois une bonne partie du monstrueux nuage de poussière,
- du futur théâtre de verdure dont on nous garantit la protection sonore par un talus miracle (parole de scientifique).
Ah, j’oubliais qu’avec le parking nous avons hérité d’un bassin de rétention d’eau, décor sublime… agrémenté de rats.
Pour l’instant ils sont sympas et ne passent pas sous le grillage de ce zoo qui, ce doit être une réussite, attire beaucoup de badauds.
Lors d’une réunion d’information « on » nous a également avoué que l’eau de ce réservoir était un « cocktail » d’eau plus ou moins saumâtre et de tout à l’égout puisque, dans la commune, la séparation des eaux usées n’est pas partout respectée à cause de branchements sauvages…
A propos, ce trou, on ne nous dit pas non plus si il fait partie, in fine, des travaux « d’assainissement »…
Un conseil, si ce projet ne vous inspire pas et que le vôtre est par conséquent, de vendre votre appartement des Terrasses, achetez plutôt vers la pointe de Kerners, ce devrait être un site beaucoup plus protégé…
... / ...
J’espère que vous comprendrez mon « coup de gueule », ma révolte.
Ce spectacle là, je l’ai maintenant pendant trois mois de l’année devant les yeux, le quart de mon temps :
- Avec les mobil-homes qui, pour certains, vident leurs « caisses noires » juste devant le bassin de rétention (pas seulement la nuit). Retour aux sources…
- Avec les pique-niqueurs qui viennent pour manger et pisser sous nos fenêtres.
Désolé, mais c’est la triste réalité.
Qui pourrait s’en satisfaire ?
Ceux qui n’habitent pas là, ceux qui n’ont pas cette vue imprenable, ceux que rien ne dérange, ceux qui verront bientôt la mer de leurs terrasses (mais qui partageront aussi, pour certains, cette nuisance), ceux qui répondent anonymement dans ce forum.
Doit-on tout accepter ?
Je vous invite à visiter le site de l’association Sémaphore (http://semaphore-morbraz.blogspot.com/).
Gilles LELIEVRE
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Georges (Nantes, même adresse mail que Sophie de Nantes)
répond à Gilles Lelièvre
14/05/2011 19:05
Je suis tout à fait pour ce projet que je trouve particulièrement intéressant. Bravo à Monsieur Labeyrie et son équipe.
Je suis aux Terrasses depuis le début, donc depuis plus de trente ans. Nous sommes nombreux à attendre le réaménagement du Parc du Fogéo.
Les pins doivent être abattus car ils sont tous malades et les remplacer par une végétation moins haute me parait normal. Et je sais que beaucoup de gens seront contents de revoir la mer, d’autant qu’ils avaient payé plus cher leur appartement avec « vue mer ».
Par ailleurs les robiniers (ou faux accacias) doivent être éradiqués car ils sont dangereux avec leurs grosses épines et repoussent chaque années plus nombreux.
Bien entendu, il y toujours des gens qui sont contre tout ce qu’on propose, qui voudraient qu’on ne touche à rien, qui ont peur du changement, qui sont toujours gênés par quelque chose (la poussière émise quelque fois par les chevaux qui galoppent, sans penser au bonheur des jeunes qui font de l’équitation), qui ne se rendent pas compte que leur appartement sera valorisé par la présence d’un site beaucoup plus attrayant. Il faut reconnaître qu’entre ce qui existe et ce qui est proposé, il existe un monde ! Et le réaménagement de la circulation d’eau me parait une formidable bonne idée.
Si j’osais une petite critique, ce serait pour espérer au final un Poney-club plus esthétique que ce qui est actuellement proposé.
Nous sommes très nombreux à attendre le début des travaux.
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Sophie (Nantes)
28/04/2011 14:50
Bravo pour ce projet prometteur, qui offrira un bel espace agréable et propre.
Nous apprécions particulièrement la remise en état et l'assainissement des noues, et la suppression des faux-acacias et autres arbres en mauvais état.
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
Alain (Orléans)
répond à Sophie
08/05/2011 15:38
Bravo et merci à nos élus d'avoir enfin fait avancer ce projet qui depuis au moins 15 ans était enterré.
Un peu d'ordre et d'agrément de ce fouillis qui n'a pas été géré apportera plus d'esthétique, d'agrément et de sécurité pour que ce beau site retrouve le charme qu'il a perdu.
Pour répondre à cette contribution, cliquez ici
administrateur
23/04/2011 12:00
Les avis sont très partagés sur le projet de réaménagement du parc du Fogeo :
Certains sont ravis de la perspective de pouvoir à terme profiter d’un énorme jardin public coloré et fleuri ;
Certains riverains se réjouissent de la perspective de retrouver la vue sur mer ;
D’autres sont rassurés de voir la pollution des eaux prise en compte.
Mais d’autres se désolent de l’abattage de centaines d’arbres trentenaires, du remplacement d’une zone relativement sauvage par un jardin public, du pompage d’eau dans la nappe phréatique, ou de la suppression de leur chemin préféré.
Certains s’inquiètent des conséquences de ce vaste réaménagement sur l’hydrologie de la zone et l’environnement en général.
Content ? Pas content ? Exprimez-vous, c’est le moment, les travaux commencent dès novembre 2011 !

Pour répondre à cette contribution, cliquez ici